[Interview] Dans le cadre de la Journée des MOOC à Tunis le 26 février 2015, Narjes Merimi évoque pour Educadis l’évolution de l’e-learning en Tunisie

Publié le 09/02/2015 à 11:14
MOOC forum

Narjes Merimi est enseignante, experte et formatrice en TICE, et Fondatrice du Centre pour le Développement des Compétences Professionnelles (CDCP E-learning).

Narjes a répondu aux questions d’Educadis sur le programme et les tendances de la Journée des MOOC le 26 février prochain, et sur l’évolution du marché de l’e-learning tunisien.

 

 

La Journée des MOOCs se déroulera en Tunisie le 26 février 2015. Comment se présente l’évènement, et quelle est l’origine de cette initiative ?

 

Je tiens d’abord à vous remercier pour cette interview et nous sommes heureux qu’Educadis soit notre partenaire sur la journée des MOOC. 

Le Centre pour le Développement des Compétences Professionnelles (CDCP E-learning) que nous avons créé en 2006 est spécialisé dans l’innovation en formation. Nous accompagnons aussi bien les Départements de formation que les organismes de formation dans la réinvention de leur métier.

A l’heure où la formation et l’enseignement vivent de profonds changements avec la croissance impressionnante des Massive Open Online Courses, cela nous semble essentiel de participer à leur évolution et de contribuer à leur donner des formes intéressantes, notamment dans l’articulation avec des formations et des projets locaux et dans le développement de constructions collectives.

La journée a pour objectif principal de démystifier cette nouvelle tendance. Plus spécifiquement, elle vise à présenter des exemples concrets de réalisation, à en expliciter les défis tant pédagogiques que technologiques, ainsi qu’à résumer les résultats d’une étude en ligne menée du 6 janvier au 15 février 2015 sur le portrait de l’utilisation des MOOCs au sein des entreprises, des secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur et des services publics tunisiens mais aussi auprès des étudiants.

Une large place sera également donnée à la discussion pour envisager les possibles stratégies à venir en la matière.

 

 

Quels sont les horizons professionnels concernés par la journée ?

 

La journée des MOOC est une journée de réflexions, de rencontres et de retours d’expériences avec les différents experts dans ce domaine. Elle rassemblera un public pluriel : tous ceux qui sont engagés dans des activités d’éducation ou de formation et tous ceux qui veulent comprendre les évolutions actuelles de cette tendance massive.

Le thème : "Le BOOM des « MOOC » : enseigner, se former et apprendre autrement !" en sera le fil conducteur de la journée avec au programme, expertises, témoignages et tables rondes pour comprendre un peu mieux la notion de MOOC et les opportunités qu’ils représentent pour la formation et l’enseignement.

 

 

Que représente le marché économique de l’e-learning en Tunisie ?

 

Malgré la popularité croissante dont bénéficie le e-learning en Tunisie, il n'en reste pas moins à ses premiers balbutiements. Le marché tunisien du e-learning se développe, certes encore assez lentement, mais il reste promis à une forte croissance dans un environnement socio-économique favorable, car les pouvoirs publics font montre d'une volonté forte d'investir massivement dans le secteur des TICs, comme en témoigne le Plan National Stratégique (PNS) - "Tunisie digitale 2018″ qui devrait faire de la Tunisie une destination numérique internationale et développer de nombreux emplois hautement qualifiés.

Le potentiel du marché tunisien attire des sociétés internationales spécialisées dans la niche de la formation en ligne. Plusieurs d’entre elles, notamment françaises, s’activent à nouer des partenariats avec des investisseurs locaux pour pouvoir décliner leurs offres de e-learning.

 

 

Les MOOCs sont généralement associés à l’univers académique et plus spécifiquement universitaire, mais en France le secteur de la formation en entreprise s’investit de plus en plus dans cet outil numérique. Existe-t-il un phénomène comparable en Tunisie ?

 

Parfaitement en phase avec le Plan National Stratégique «Tunisie Digitale 2018», Orange Tunisie a lancé tout récemment, le 23 octobre 2014, le MOOC FOFLE (Formation Ouverte Français Langue Étrangère) dans le cadre de sa politique d’opérateur responsable, engagé et solidaire. Orange Tunisie a pour ambition de faire du numérique, véritable catalyseur d’innovation, un facteur d’intégration pour tous.

Cette plateforme permet de remédier humblement aux lacunes linguistiques que rencontrent d’abord un grand nombre d’étudiants et d’élèves, en particulier en français, et qui représentent un double handicap, dans la poursuite de leur cursus universitaire ainsi qu’à l’entame de leur carrière professionnelle.

Il faut rappeler que ce premier MOOC en Tunisie, qui a pu voir le jour grâce à une parfaite coopération entre Orange Tunisie, le Consortium Caroline ainsi que l’Université Virtuelle de Tunis et l’Université de Sfax, servira de pilote avant de se déployer sur d’autres pays de la région.

 

 

La Tunisie a été l’un des premiers pays africains à lancer ses universités dans l’e-learning, avec en particulier l’Ecole Virtuelle Tunisienne et l’Université Virtuelle de Tunis. Où en est l’enseignement numérique tunisien en 2015 ?

 

Malgré de nombreuses contraintes techniques et éditoriales, la formation à distance se développe en Tunisie, aussi bien dans le secteur public que privé.

La disponibilité et la fonctionnalité croissantes des technologies de l'Information et de la Communication (TIC) ont mis de nouveaux outils de formation et d'apprentissage sur le marché tunisien, dont les téléphones mobiles, la vidéo-conférence, le courriel, les forums de discussion, les chats et le partage de documents.

La formation à distance offre des opportunités de formation flexible aux individus, aux entreprises et aux institutions gouvernementales. Les packages de formation peuvent être adaptés aux besoins individuels ou collectifs et les ressources électroniques sont accessibles n'importe où. Les classes étant virtuelles, les étudiants peuvent étudier à leur propre rythme et les enseignants peuvent instruire et évaluer selon un calendrier flexible.

 

 

Les tendances de l’e-learning pour 2015 annoncent une progression mondiale de cette méthode d’apprentissage, facilitée par les progrès constants de la haute technologie et une meilleure accessibilité. Comment voyez-vous les prochaines années de l’e-learning en Tunisie ?

 

" Devenir une référence numérique internationale et faire des TIC un levier important pour le développement socio-économique", a souligné Taoufik JELASSI, l’ex-Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).

Le Plan National Stratégique (PNS) "Tunisie digitale 2018" vise à généraliser la connectivité haut débit des citoyens et des entreprises et à renforcer l’usage des TIC dans tous les secteurs d’activités.

Implanter la culture du numérique par la généralisation de l’usage des TIC dans les cursus éducatifs et par la numérisation des contenus est l’un des axes stratégiques du PNS. Ainsi, Le E-learning est considéré comme prometteur pour la plupart des acteurs.

La qualité est au centre des préoccupations. Pour l’instant, il existe quelques concepts mais une grande palette d’approches qui se dessine à l’horizon par le développement de compétences numériques et par une certification au numérique via le E-Learning (MOOC).

 

 

Merci à Narjes Merimi d’avoir répondu aux questions d’Educadis

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT