Les Cours Bellevue, un demi-siècle d’enseignement à distance

Publié le 24/03/2019 à 18:51
Les Cours Bellevue, un demi-siècle d’enseignement à distance

Depuis 1958, l’établissement Les Cours Bellevue préparent aux métiers du social, de l’administratif et du paramédical, et proposent une remise à niveau en orthographe. En France l’enseignement privé ne cesse de monter en puissance, malgré des coûts importants. 

 

 

Une remise à niveau en orthographe

 

En 1958, Les Cours Bellevue fait partie des  établissements privés à tenter l’aventure de l’enseignement par correspondance. Faute d’internet à l’époque, les cours se déroulent par correspondance. Dès le début, Les cours Bellevue misent sur l’excellence, avec la préparation au prestigieux concours d’entrée en école d’officier de la Marine marchande. L’offre s’étoffe par la suite avec des formations aux métiers paramédicaux, sociaux et juridiques, et récemment aux concours administratifs. L’établissement propose également des entraînements aux épreuves orales et aux entretiens.

 

La dernière nouveauté des Cours Bellevue est de proposer une remise à niveau en orthographe et en grammaire, ce qui semble particulièrement utile au vu des niveaux enregistrés aussi bien dans les écoles que dans le monde professionnel. Les modules de préparation incluent des tests de niveaux, ainsi qu’une préparation à la Certification Voltaire.

 

 

L’enseignement privé monte en puissance

 

Même si le gros du système éducatif français demeure public et gratuit, l’enseignement supérieur peut vite atteindre des prix hors des bourses des classes moyennes et populaires. Malgré ce constat, un étudiant sur 5 français suit en parallèle des cours dans l’enseignement privé, rajoutant encore des frais conséquents. C’est notamment le cas des étudiants en médecine, qui pour tenter d’émerger de la masse peuvent débourser 5 à 10 000 euros dans des cours privés en plus de leur formation universitaire.

 

Même si les frais d’inscription à l’université demeurent relativement bas (moins de 200 euros en moyenne pour une netrée en licence), la France néglige largement son enseignement supérieur, avec 1,4% de son PIB, soit moins que la moyenne de l’OCDE.  A titre de comparaison les Etats-Unis consacrent un budget deux fois plus élevé pour leur enseignement supérieur.

 

 

« Un rire sans raison dénote une mauvaise éducation.  » – Proverbe arabe. 

 

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous