Notice: Constant ABSPATH already defined in /home/educadisiq/www/blog/wp-load.php on line 22

[École] L’éducation polonaise à l’épreuve des réformes

Publié le 28/03/2018 à 13:38
collège

Comme nombre de pays d’Europe du Nord (Finlande, Allemagne, Danemark, Estonie…), la Pologne figure en très bonne position dans les classements internationaux. Une réussite qui doit beaucoup aux profondes réformes engagées dans les années 2000, qui ont fait table rase de l’héritage communiste. L’actuel gouvernement polonais pourrait toutefois faire marche arrière en supprimant le collège.

 

 

La Pologne dans le peloton de tête européen pour l’éducation

 

Suite à la chute du communisme au début des années 1990, la Pologne a subi durant une bonne décennie le choc de la transition en matière d’éducation, avec des résultats bien en dessous de la moyenne européenne. Une série de réformes au début des années 2000 a permis d’inverser de manière spectaculaire ce constat, en introduisant le collège (trois ans) entre l’école primaire et le lycée, qui régnaient seuls jusque-là, avec huit longues années pour le premier et quatre ans pour le second.

 

Les résultats éducatifs de la Pologne moderne sont désormais tout à fait appréciable, figurant dans le peloton de tête des pays européens, bien loin devant la France. Ainsi selon le très sérieux classement international PISA 2015, la Pologne se hissait au 17ème rang mondial en lecture (26ème pour la France), 22ème en science (26ème pour la France) et 13ème en lecture (19ème pour la France).

 

 

Un retour de 15 ans en arrière avec la suppression du collège

 

Ces brillants résultats pourraient toutefois être remis en question à l’issue des réformes portées par l’actuel gouvernement polonais, le très à droite Parti Droit et Justice (PIS). Particulièrement traditionnaliste et conservateur, le PIS entend supprimer le collège du système éducatif polonais, et ainsi faire littéralement marche arrière en revenant 15 ans en arrière, avec l’ancien système bicéphale (école primaire et lycée) hérité de l’époque communiste, qui n’avait pourtant guère porté ses fruits en matière de performances générales.

 

Même si ces réformes rencontrent un puissant échos parmi les franges conservatrices de la population polonaise, celles-ci se heurtent à une forte contestation de la part des plus jeunes enseignants, à l’épreuve des résultats bénéfiques enregistrés depuis le début des années 2000. Des manifestations monstres dans la capitale polonaise, Varsovie. ont ainsi émaillé ces derniers mois.

 

 

Les futurs résultats éducatifs de la Pologne risquent d’être difficiles à appréhender, puisque le PIS entend bien éviter les comparaisons risquées avec le passé en refusant de participer aux prochaines évaluations du PISA.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT