[BAC] BAC 2015 : le numérique, support incontournable des lycéens dans les révisions

Publié le 28/05/2015 à 12:23
BAC numérique

Une étude réalisée par Digischool sur les pratiques de révision des jeunes élèves indique clairement les évolutions d’apprentissages des générations ultra-connectées « Y » et « Z ». La révision du BAC passe désormais de manière quasi incontournable par le biais des supports numériques, et largement par les applications éducatives, toutefois pas à n’importe quel prix.

                                          

 

Un intérêt massif pour les cours en ligne

 

L’étude de Digischool, réalisée auprès d’un échantillon de plus de mille élèves, indique clairement la place désormais écrasante du numérique dans l’apprentissage personnel. 85,5% des postulants au BAC révisent ainsi sur des supports numériques ; le « classique » ordinateur détient encore la part belle avec 57%, remarquablement suivi par le smartphone (30%) et plus marginalement par la tablette (13%).

 

Les contenus principalement recherchés concernent dans l’ordre les fiches de révision, les exercices et quizz, les plans de dissertation et les annales. De nombreux sites web proposent des contenus de révisions pour les examens, sur toutes ou partie des disciplines et programmes scolaires. Si la qualité peut s’avérer fluctuante, plusieurs sont reconnus pour leur sérieux, avec entre autres DigiSchool et SchoolMouv (gratuits), LesBonsProfs, Babbel et Maxicours (langues).

 

 

Plébiscite des applications (gratuites) éducatives pour smartphones

 

L’un des résultats marquant de l’étude porte sur les exigences des élèves envers les applications éducatives mobiles. Près des trois quart d’entre eux ont déjà téléchargé au moins une fois une application mobile, considérée par 80% des interrogés comme « complémentaire » aux révisions classiques. La mobilité représente – logiquement- le principal intérêt (41%), devant l’aspect pratique (32%) et la disponibilité (15%).

 

Toutefois, le facteur économique prime, de loin, avant toute autre considération : près de 90% des élèves ne téléchargeraient pas une application payante. Dans la somme des exigences recherchées par les jeunes postulants au BAC pour le téléchargement d’application, la gratuité domine (35%), devant la disponibilité des annales (19%) ou encore les contenus rigoureux (18%). Le design des sites web n’est à peu près d’aucune importance dans le choix des applications (2%).

 

 

Pour des élèves connectés depuis leur naissance, (de même que leurs jeunes parents pour la génération « Z »), les révisions des examens par le biais des supports numériques sont une évidence, pragmatique et assurément utile. Cependant, numérique ou non, en matière d’examens, la règle demeure : rien ne sert de partir trop tôt, il faut réviser à point.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT