Bac d’histoire : rien sur le 18 juin 1940

Publié le 18/06/2019 à 22:24
Bac d’histoire : rien sur le 18 juin 1940

La coïncidence du calendrier semblait l’occasion d’un beau sujet du BAC sur l’anniversaire du 18 juin 1940, alors qu’il ne reste plus que quatre Compagnons de la Libération. Hélas, les sujets révélés sont très classiques, entre décolonisation, Europe et Chine.

 

 

« Le rapport des sociétés à leur passé »

 

Cette année l’épreuve d’histoire-géographie du BAC 2019 tombait le mardi 18 juin 2019, le jour du 79ème anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940. Une belle occasion pour disserter ou commenter un document sur cet évènement fondateur de la France libre, une lueur d’espoir dans l’un des pires cauchemars de l’histoire de France. Malheureusement les concepteurs des sujets n’ont pas semblé prêter attention au calendrier – ou ne l’ont pas souhaité. « Le rapport des sociétés à leur passé », incluant la Seconde Guerre mondiale, faisait pourtant bien partie des thématiques du programme.

 

A défaut de réfléchir sur le panache, le courage et la résistance dans les heures noires, les lycéens ont dû se contenter de disserter sur la Chine depuis 1949, l’Europe depuis Maastricht, l’affaire Dreyfus ou encore le Proche et Moyen-Orient depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Des sujets certes intéressants, mais guère imaginatifs et pas forcément stimulants.

 

 

La Seconde Guerre mondiale dans les programmes scolaires

 

Le président de la République a pour sa part répondu présent à l’anniversaire du 18 juin, en le célébrant au Mont-Valérien, en compagnie de l’un des quatre derniers Compagnons de la Libération, Hubert Germain (98 ans). Parmi les trois autres Compagnons figure Daniel Cordier (98 ans), l’ancien secrétaire de Jean Moulin. Le dernier des Compagnons sera, à sa mort, inhumé au Mont-Valérien.

 

Malgré son absence totale du BAC 2019 et de manière générale peu présente au fil des ans, la  Seconde Guerre mondiale est pourtant étudiée dans les programmes scolaires en 3ème, 1ère et terminale, cette dernière classe s’intéressant à la dimension mémorielle. L’Holocauste est le point central des programmes, avec également une place importante accordée à la Résistance, débutée par l’Appel du 18 juin 1940.

 

La Seconde Guerre mondiale représente le socle des grands changements du vingtième siècle. Ce grand conflit ne se résume par ailleurs pas à une suite d’enchaînements militaires et de massacres, mais comporte de nombreuses thématiques peu mises en valeur, telles que les avancées fulgurantes de la science.

 

 

« Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. » – Charles de Gaulle.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous