L’école sans smartphone, une fausse bonne idée

Publié le 26/03/2019 à 20:36
L’école sans smartphone, une fausse bonne idée

Depuis la rentrée 2018, les portables sont prohibés dans les écoles et les collèges. Une interdiction qui veut officiellement favoriser la vie collective, et qui pourtant constitue surtout un pas en arrière dans l’évolution de l’éducation. 

 

 

Les paradoxes de la loi anti-smartphone à l’école

 

Selon le ministère de l’éducation, la loi d’interdiction des smartphones  » vise à sensibiliser les élèves  à l’utilisation raisonnée des outils numériques et à leur faire pleinement bénéficier de la richesse de la vie collective  ». Difficile pourtant d’imaginer une utilisation raisonnée d’objets s’ils sont purement et simplement interdits…

 

De manière a priori paradoxale, le ministre de l’Education précise que  » la loi permet maintenant l’utilisation pédagogique des téléphones mobiles à condition d’être expressément autorisée par le règlement intérieur ». Cette utilisation n’est censée s’effectuer que sous l’encadrement du personnel éducatif, sans qu’il soit indiqué précisément comment, et dans quels buts.

 

 

Les vertus du mobile learning

 

Pourquoi cette chasse aux smartphones dans les écoles, perçus comme objets de régression sociale ? S’il s’agit bien de régression, c’est plutôt celle de l’éducation, qui refuse par là de suivre l’évolution digitale de la société. Car les enfants naissent dans un univers digital, tout comme leurs parents, ce qui n’est pas forcément synonyme de torrents de malheurs.

 

Il serait ainsi bien plus efficace de considérer le smartphone comme un outil d’apprentissage à la fois personnalisé et collectif, qui permet aux enseignants de suivre en temps réel les progrès de chaque élève. Compagnon inséparable, le smartphone est immédiatement disponible et permet de partager ses connaissances en social learning – ce qui ne manque pas d’ironie pour un objet présenté commet anti-social.

 

 

« On confond éducation avec formatage, instruction avec sagesse et travail avec emploi. Qui a donc inventé tout cela ? Et pourquoi ?  » – Jean-Luc Antoine. 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous