Notice: Constant ABSPATH already defined in /home/educadisiq/www/blog/wp-load.php on line 22

[École] Les enfants de Hong-Kong, entre réussite scolaire et pression parentale

Publié le 13/12/2017 à 20:58
école

Parmi les nations asiatiques se hissant régulièrement en tête des classements internationaux, Hong-Kong brille dans toutes premières places. Un succès à double tranchant, qui pose sur les épaules des élèves une très forte pression parentale.

 

 

Une très forte pression parentale dans les études

 

Hong-Kong ne forme pas tout à fait un état autonome, mais une « région administrative spéciale » de la Chine, selon son statut officiel. La mégalopole fait tout de même partie de manière autonome des classements du PISA, qui pour son édition 2016 la plaçait en deuxième position en mathématiques et en lecture, juste derrière l’indétrônable Singapour. Hong-Kong affichait toutefois de moins bonnes performances en sciences, avec « seulement » la 9ème place, sur tout de même 70 pays analysés.

 

Les secrets de cette réussite ne reposent pas sur des prédispositions naturelles de la part des élèves ou encore des pouvoirs magiques, mais sur un travail intensif, voire acharné. Et la pression vient moins du système éducatif que des parents, qui surveillent de très près leurs enfants. Les termes de « monster parents » et en particulier « tiger mum » désigne ainsi l’intense implication des parents dans le suivi scolaire, qui, chose incroyable en France, peut les pousser à exiger directement auprès des écoles de donner davantage de devoirs à la maison !

 

 

Les « Hong-Kong Kids »

 

L’objectif de cette pression parentale est stratégique. La réussite aux examens sanctionne la possibilité d’intégrer une université prestigieuse, synonyme de réussite professionnelle, économique et sociale. Ce système élitiste entraîne en conséquence une concurrence impitoyable, qui laisse de côté nombre de jeunes étudiants incapables de suivre le rythme, avec un avenir incertain.

 

Ce phénomène d’implication parentale engendre nombre de conséquences, notamment psychologique, chez leurs enfants. Le syndrome des « Hong-Kong Kids » désignent des enfants sur-protégés et constamment assistés, incapables de résoudre des problèmes par eux-mêmes. Les effets sont multiples : égocentrisme, hyper-sensibilité, manque de confiance en soi, relations sociales difficiles, et peur maladive de l’échec.

 

 

La pression du système éducatif de Hong-Kong se fait également sentir sur les enseignants, dont les classes d’écoles dépassent régulièrement les 40 élèves. Ils sont ainsi souvent obligés d’utiliser un micro, comme dans les amphithéâtres universitaires.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT