Notice: Constant ABSPATH already defined in /home/educadisiq/www/blog/wp-load.php on line 22

[Université] 9% des étudiants français suivent un MOOC

Publié le 02/04/2018 à 10:27
MOOC

L’observatoire de la vie des étudiants (OVE) du ministère de l’Éducation nationale publiait récemment un rapport intitulé : « Etre étudiant-e : quelles conditions de vie ? ». Outre des analyses sur l’état psychologique des étudiants et leurs conditions financières, l’OVE s’intéressait à leurs nouvelles habitudes et en particulier l’utilisation des MOOC.

 

 

Les MOOC et les étudiants français

 

Selon l’étude de l’OVE, l’utilisation des MOOC par les étudiants français commence à prendre une certaine ampleur, toutefois encore largement moindre que les voisins européens – sans même évoquer les États-Unis et les pays asiatiques. Ainsi en 2016, 9% des étudiants déclaraient suivre volontairement un cours en ligne, de manière autonome, en dehors de ceux déjà éventuellement proposés par leur formation.

 

Ce chiffre symbolique dissimule toutefois de fortes disparités selon les filières d’études. Les MOOC séduisent ainsi beaucoup plus les étudiants en école d’ingénieur (16%) et les élèves d’écoles de commerce (16%) que les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles (4%) et les élèves de sections de technicien supérieur (3%). Les étudiants en université ne sont pas évoqués par l’étude.

 

 

Des motifs d’inscription aux MOOC variés

 

Les motifs d’inscription à un MOOC annoncés par le rapport de l’observatoire de la vie des étudiants sont assez variés, variant du pragmatisme à la curiosité. 80% des étudiants déclarent ainsi avoir voulu compléter leur propre formation, c’est-à-dire « acquérir ou compléter des connaissances dans le cadre de leurs études ». Dans le même sens, 55% des interrogés affirment avoir voulu renforcer la préparation d’un projet professionnel. De manière plus désintéressée, 73% des étudiants déclarent avoir validé leur inscription à un MOOC uniquement pour leur propre culture personnelle.

 

Par ailleurs l’étude de l’OVE met en exergue « l’accentuation des fragilités psychologiques » des étudiants, ces derniers étant 28% à admettre éprouver de la solitude, contre 22% en 2013. Ils sont également 61% à admettre un sentiment d’épuisement constant, en nette hausse par rapport à 2013 (53%). Ce problème touche par ailleurs davantage les femmes (67%) que les hommes (53%).

 

 

Les MOOC pourraient, peut-être, représenter une solution à l’augmentation constante de effectifs à l’université. Selon les prévisions avancées par le ministère de l’Enseignement supérieur, les étudiants seront 2 810 000 à la rentrée 2024 dans les grandes écoles et universités, soit 335 000 de plus qu’en 2014.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT