[TICE] L’Afrique et le défi de l’éducation numérique

Publié le 23/06/2017 à 17:04
mobile learning

Depuis plusieurs années, l’Afrique est confrontée à une explosion démographique, avec l’obligation de concentrer ses efforts sur l’éducation. Mais face à des moyens insuffisants, le niveau baisse, alors que des dizaines de millions d’enfants ne sont pas scolarisés. De quoi laisser leur chance aux expérimentations des TICE, qui fleurissent désormais.

 

 

Le mobile learning et l’Afrique

 

Malgré les mesures prises pour tenter d’ajuster le niveau de l’éducation sur la forte hausse démographique en cours, l’Afrique connait de sérieux problèmes de manques de matériels et d’enseignants, entraînant de vastes fluctuations dans la qualité de l’enseignement. Pire, près de 30 millions d’enfants de l’Afrique sub-saharienne ne sont pas scolarisés en primaire, et 21 millions n’ont pas accès au secondaire.

 

En parallèle à ce constat, le taux de pénétration d’internet et des smartphones est en hausse massive ces dernières années. De 5% en 2003, le taux de pénétration de la téléphonie mobile était passé à 73% en 2014. 650 millions de smartphones sont aujourd’hui en circulation sur le continent africain, soit plus que l’Europe et les USA réunis. En 2020, le marché du mobile learning devrait atteindre une croissance annuelle de 50%.

 

 

Former les enseignants par sms ?

 

L’émergence du mobile learning donne lieu à de multiples initiatives, comme récemment la diffusion de 600 000 liseuses Kindle dans une dizaine de pays africains, ou encore la réalisation de MOOC spécialement conçus pour les élèves africains. L’objectif est à chaque fois de fournir du matériel directement dans les écoles, et aussi de prodiguer des moyens éducatifs pour les enfants ne pouvant s’y rendre.

 

Pour les enseignants, l’Agence universitaire de la Francophonie, l’Agence Française de Développement et Orange ont par exemple mis en place une formation à distance pour les futurs enseignants de Madagascar, en utilisant notamment le mobile learning avec l’envoi de SMS pour la formation. Au total, ce sont plus de 450 enseignants malgaches qui ont ainsi été formés par e-learning.

           

 

Si les TICE représentent une solution alléchante pour soulager les maux de l’éducation en Afrique, ils ne sauraient à eux seuls régler la situation, qui selon les experts devrait aussi passer par une maîtrise de la démographie.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT