[Éducation] Le succès de l’éducation numérique en Estonie

Publié le 02/10/2017 à 18:50
éducation numérique

C’est bien connu, les pays d’Europe du Nord brillent dans leurs résultats scolaires. Si la Finlande et la Norvège sont souvent citées, la plus petite Estonie obtient des résultats encore meilleurs la classant dans le podium de tête mondial. Des performances qui s’appuient en partie sur une très forte culture numérique nationale.

 

 

Une éducation connectée et réactive

 

Lors du dernier classement PISA, seuls quelques pays européens parvenaient à se faufiler dans les dix premières places, écrasées par les performances ombrageuses des pays asiatiques. L’Estonie obtenait ainsi une très belle 3ème place, et la Finlande la 5ème position. Pour expliquer cette réussite, la numérisation de l’éducation estonienne est souvent avancée. Et il ne s’agit plus d’une révolution, effectuée depuis longtemps, mais d’une logique quotidienne qui concerne aussi bien les élèves que l’ensemble des acteurs de l’éducation.

 

Plus qu’un déferlement de tablettes et d’ordinateurs, c’est surtout une attitude globale qui explique cette réussite. Ainsi les professeurs disposent de leur propre espace numérique pour communiquer directement avec leurs élèves et leurs parents, évaluer les comportements et rentrer les notes en temps réel. Les élèves peuvent pour leur part suivre l’évolution de leurs résultats, tout comme leurs parents, et aussi accéder à des travaux en ligne.

 

 

Une nation largement numérisée

 

Au-delà de l’éducation, c’est toute la société estonienne qui a depuis de longues années effectué sa transition numérique. Suite aux difficultés économiques liées à la sortie de l’URSS au début des années 90, le gouvernement estonien a fini par miser sur une société de plus en plus numérique. Ainsi, 95% des Estoniens disposent désormais d’une carte d’identité numérique obligatoire à partir de l’âge de 15 ans, qui permet d’à peu près tout faire : obtenir ses médicaments à la pharmacie, payer ses impôts, son abonnement de transports en commun, ou encore voter.

 

La police est elle-même bien équipée, avec des bases de données permettant de vérifier instantanément la validité des permis de conduire, les plaques d’immatriculation ou encore les infractions déjà constatées. L’Estonie est par ailleurs l’un des centres majeurs de l’OTAN en matière de cyberdéfense, participant à la lutte active contre les cyber-attaques.

 

           

Largement décrite comme l’une des nations mondiales les plus en pointes en matière de société numérique, l’Estonie le démontre aussi avec des actions simples qui facilitent la vie de ses 1,3 millions d’habitants. Ainsi, la plupart des villes estoniennes sont couvertes gratuitement par le wifi.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT