Notice: Constant ABSPATH already defined in /home/educadisiq/www/blog/wp-load.php on line 22

Préparer l'admission à Sciences Po à distance

sciences po.jpg

Pourquoi faire une prépa Sciences Po

 

Le taux de réussite aux concours d’entrée des IEP ne dépasse pas les 12%. Un nombre rédhibitoire, susceptible de décourager les moins enthousiastes. Même de solides connaissances et des facilités certaines peuvent se révéler insuffisantes face à la dureté de la compétition (seul un excellent niveau en langue s’avère incontournable, l’épreuve étant éliminatoire). Même si une mention « très bien » au bac représente un atout certain, le concours de Sciences Po reste accessible pour tous les détenteurs du diplôme, et pour toutes les séries. De manière générale, une motivation farouche représente un prérequis absolument nécessaire avant d’entreprendre une préparation d’admission à Sciences Po, et particulièrement dans le cas d’une préparation à distance, sans cours ni cessions intensives en présentiel.

 

Préparation en ligne de Sciences Po

 

Plusieurs écoles en ligne proposent une formation à distance pour Sciences Po, telles le CNED et La Documentation française (bientôt arrêtée), en collaboration avec Sciences Po Paris. Les six IEP de province se sont associés pour proposer une formation en ligne, baptisée Tremplin IEP. Cette formation e-learning possède la particularité d’être accessible dès la 1ère au lycée, pour un tarif unique tout à fait raisonnable de 250 euros. Les professeurs assurent un suivi personnel pour chaque élève, avec correspondance électronique et neuf devoirs tutorés à rendre. Sur les deux dernières années, le taux de succès à l’admission par ce type de formation en ligne est trois fois supérieur à la moyenne générale, avec 36% de réussite.

 

 Organisation et rythme de travail

 

La préparation à Sciences Po ne saurait s’effectuer au dernier moment. Les indispensables lectures et prises de notes représentent à elles-seules une somme de travail considérable, qui ne peut que s’échelonner dans le temps. Mieux vaut donc commencer à travailler plusieurs mois avant les concours, et non pas les dernières semaines. Un planning strict et ultra chargé risque fort d’être irréalisable à court terme, et au final de s’avérer contreproductif. Une moyenne de cinq heures d’études par semaine semble raisonnable, variable selon le niveau d’occupation (inférieur lors d’une période d’examens, supérieure durant les vacances).

 

Efficacité et gestion du stress

 

Pour une préparation optimale, l’essentiel est de travailler efficacement, aux moments opportuns, en respectant son état nerveux et physique. Des périodes de motivation et de travail intense alternent obligatoirement avec des passages plus difficiles. Des journées de détente dénuées de tout effort sont ainsi bénéfiques pour récupérer et relancer la motivation, plutôt que des phases d’études continues, stressantes, usantes et finalement peu productives. Motivation, investissement, régularité et abnégation constituent les fondements de la réussite.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT