Les cours de chinois ont le vent en poupe

Publié le 15/05/2014 à 09:16
Cours chinois populaires France insertion professionnelle

Depuis plusieurs années, un grand nombre de personnes s’accordent à dire que le chinois est la langue de l’avenir, même si certaines études voient plutôt le français comme la future langue la plus parlée dans le monde. Mais il est vrai que le développement de la Chine, avec ses près d’un milliard 500 millions d’habitants, laisse ouverte de grandes perspectives pour l’utilité, surtout professionnelle, d’apprendre le mandarin.  

 

Une langue de plus en plus dispensée

 

Alors que dans les années 1970, seulement une vingtaine d’établissements scolaires en France dispensaient des cours de chinois, aujourd’hui, ce sont près de 618 collèges et lycées qui permettent à leurs élèves d’apprendre la langue de Confucius. Et le chiffre ne cesse d’augmenter, suivi logiquement par celui du nombre d’apprenants de la langue. Ainsi, alors qu’ils étaient à peu près 9000 à apprendre le chinois en 2004, neuf ans plus tard en 2013, ils étaient plus de 37 000. Mais ce chiffre assez impressionnant est à relativiser par rapport au nombre total d’élèves. Ainsi, moins d’1% des collégiens et lycéens apprennent le mandarin, ce qui en fait la cinquième langue la plus apprise dans l’hexagone, après l’anglais, l’espagnol, l’allemand, et l’italien. De plus, de nombreux cursus post-bac se tournent vers les cours de chinois, parfois en créant des échanges avec des universités sur place, et en proposant à leurs étudiants de passer le HSK, le seul diplôme de chinois reconnu dans le pays.

 

Un atout professionnel

 

Mais pour beaucoup, le chinois représente la langue de demain, et donc, nombre de personnes considèrent qu’aujourd’hui, il est aussi important de maitriser le chinois que l’allemand et l’espagnol, et même que l’anglais. Et donc, de plus en plus de recruteurs prêtent une attention toute particulière aux candidats ayant des notions de chinois. Cette tendance devrait se confirmer, du fait que la France est le pays européen où la Chine investit le plus, et où elle créé le plus d’emploi, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne. Aussi, l’intérêt est mutuel, car il est très intéressant pour les jeunes diplômés français de s’expatrier en Chine, où la demande d'expérience de la part des employeurs est moins forte qu'en France, et où des postes nécessitant des diplômés sont nombreux, surtout dans les régions de l’Ouest du pays, actuellement en plein essor économique.

 

Et même s’il n’est pas toujours possible de suivre des cours en présentiels au collège ou au lycée, il est toujours possible d'apprendre le chinois en ligne ! 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT