La Sibérie, de la maternelle à l’université

Publié le 15/06/2019 à 16:44
La Sibérie, de la maternelle à l’université

Avec des températures moyennes de – 40° en hiver, la Sibérie offre une brutale entrée en matière pour ses jeunes élèves sur le chemin de l’école. Une fois la volonté solidement affermie, les élèves peuvent compter sur l’un des meilleurs établissements du supérieur de Russie

 

 

De la volonté pour aller à l’école

 

La volonté et le courage font parties des valeurs exaltées par la Fédération de Russie pour son éducation. En Sibérie, ces deux atouts sont nécessaires pour les jeunes enfants afin de se rendre à l’école en hiver, avec des températures moyennes de – 40°. Ce n’est que lorsque le mercure chute à – 50° que les jeunes Sibériens sont dispensés de braver l’enfer blanc.

 

Dans la ville de Krasnoïarsk, la tradition orthodoxe du bain d’eau froide pour renforcer les défenses immunitaires est toujours soigneusement observée. Les enfants de moins de dix ans peuvent courir dehors pour se jeter un seau d’eau sur la tête, et revenir plonger dans la piscine et le sauna intégré à l’école. Un traitement de choc effectué avec des températures « limitées » à – 25°, et par ailleurs sur la base du volontariat des enfants et avec l’accord de leurs parents.

 

 

L’Université fédérale de Sibérie

 

Une fois le cap glacial de la maternelle franchit, le primaire et le secondaire sont semblables au système français, avec respectivement cinq et sept classes successives. Le « diplôme de fin d’études » (comparable au BAC) permet de s’inscrire à l’université. Pour les jeunes Sibériens diplômés il n’est pas nécessaire de partir étudier dans les grandes villes comme Moscou et Saint-Pétersbourg, puisqu’il existe la nouvelle Université fédérale sibérienne, fondée en 2006, et classée parmi les 15 meilleures universités de Russie.

 

L’Université fédérale sibérienne est le plus grand établissement du supérieur de Sibérie, avec 19 instituts, 3 000 enseignants et universitaires, et plus de 40 000 étudiants. Suivant la tradition académique russe les sciences et techniques sont à l’honneur, avec une majorité d’instituts consacrés aux sciences physiques, biologiques, mathématiques, informatiques et ingénieries. L’un des dirigeants de l’université n’est autre que l’actuel Premier ministre de Russie, Dmitry A. Medvedev.

 

 

« La Russie est un rébus enveloppé de mystère au sein d’une énigme. » – Winston Churchill.


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous