La réussite du système éducatif danois

Publié le 07/02/2019 à 14:15
La réussite du système éducatif danois

Avec moins de 6 millions d’habitants, le Danemark a tout intérêt à miser sur son éducation pour assurer sa réussite. Et il y réussit pleinement, en brillant dans les classements internationaux aux côtés des autres pays scandinaves. Un système éducatif qui laisse la part belle au développement personnel de l’élève. 

 

 

Des moyens importants pour l’éducation danoise

 

Au Danemark, l’éducation est une priorité, et reçoit les moyens de cette ambition. Les dépenses d’Etat équivalent à 15,4% du PIB national, soit plus du double de celles de la France (6,7%). Si les écoles et les enseignants disposent de moyens conséquents, les élèves reçoivent eux-mêmes des subventions, à hauteur de près de 750 euros (même en vivant chez les parents).

 

Au niveau de l’enseignement supérieur le Danemark s’investit également, avec un financement exclusivement public, et la possibilité pour les étudiants d’obtenir une bourse de 800 euros. Contrairement à d’autres pays comme la France le Danemark livre d’importants budgets pour sa recherche, et attire massivement les étudiants internationaux par la réussite de ses universités. Un étudiant sur 10 au Danemark provient ainsi de l’étranger.

 

 

L’élève danois au cœur du système éducatif

 

La pédagogie danoise s’applique à dépasser les cadres stricts de l’enseignement frontal, les professeurs cherchant avant tout à solliciter le potentiel de développement de chaque élève, qui apprennent à leur rythme, dans une dynamique comparable au social learning. L’objectif est avant tout d’encourager les initiatives personnelles en développant la confiance en soi, et à extérioriser ses sentiments par le dialogue. Des « cours de gentillesse » existent ainsi depuis 30 ans, tout comme en Russie, visant à développer l’optimisme et l’empathie.

 

Un autre trait marquant de l’éducation danoise consiste en la quasi absence de notes avant l’adolescence (à partir de 14 ans), afin d’éviter toute pression et tout éventuel traumatisme. Les évaluations se limitent à des appréciations, plus détaillées et moins brutales que des notes. Le quotidien des élèves est par ailleurs aussi consacré aux activités pratiques comme le nettoyage des classes, alors que les aires de jeux sont considérées comme partie prenante de l’éducation.

 

 

Considéré comme l’un des pays les plus heureux du monde, le Danemark le prouve dans ses sondages, avec 60% de sa jeunesse certaine de trouver un bon emploi. Trois-quarts des jeunes Français sont pour leur par sceptiques à ce sujet. 

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous