Canicule : le ministère de l’Education fait face

Publié le 24/06/2019 à 10:58
Canicule : le ministère de l’Education fait face

Pour les élèves français inutile de compter sur la canicule afin d’espérer voir les vacances arriver plus vite. Les cours se dérouleront bien jusqu’à la fin, et la dernière épreuve du BAC s’effectue aujourd’hui grâce à une série de règles envoyées par le ministère de l’Education aux directeurs d’établissements. 

 

 

Deux ventilateurs par classe

 

Si parmi les victimes de la canicules habituellement désignées figurent les nourrissons, les personnes âgées et les salariés, les enfants et adolescents à l’école sont eux-aussi susceptibles d’être sérieusement affectés. Avec la vague de chaleur attendue sur la France le ministère vient de rappeler une série de règles logiques. Conserver les élèves dans une ambiance fraîche et limiter les entrées de chaleur dans les salles incarnent le bon sens élémentaire.

 

Selon les consignes du ministère de l’Education, chaque salle de cours est censée disposer de deux ventilateurs et de son propre thermomètre, et les établissements doivent posséder des « solutions de repli » dans un endroit frais, équipé de stores ou de ventilation. Ces souhaits se heurtent dans les faits aux réalités fluctuantes du terrain, nombre d’établissements ne disposant pas ou peu de ventilateurs, et encore moins de climatiseurs.

 

 

Que faire en cas de coup de chaleur à l’école ?

 

Les effets d’un coup de chaleur peuvent se deviner à l’avance. Selon le Ministère, ces derniers peuvent se reconnaître par « une grande faiblesse ; une grande fatigue ;  des étourdissements, des vertiges, des troubles de la conscience ;  des nausées, des    vomissements ; des crampes musculaires ;  une température corporelle élevée ;  une soif et des maux de tête ». Une série de mesures immédiates s’impose alors pour éviter toute complication.

 

L’élève victime d’un coup de chaleur doit être évacué à l’ombre, ventilé et aspergé d’eau fraîche. Si la victime est consciente, elle doit boire de petites gorgées d’eau, lentement. En parallèle, les premiers secours doivent être immédiatement alertés, à savoir le SAMU (15). Pour les sorties scolaires, outre les supprimer purement et simplement, le Ministère recommande de surveiller les tenues, utiliser de la crème, éviter les efforts et bien sûr boire abondamment.

 

 

Les dernières épreuves du BAC sont appelées à se dérouler normalement, toutefois dans des salles fraîches, avec de l’eau laissée à disposition des candidats et/ou la possibilité de sortir se désaltérer. 

 

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous