ACADOMIA, numéro 1 du soutien scolaire à domicile

Publié le 17/02/2019 à 18:36
ACADOMIA, numéro 1 du soutien scolaire à domicile

Acteur majeur du soutien scolaire, ACADOMIA revendique 100 000 élèves et 20 000 enseignants, avec des cours dispensés aussi bien à domicile qu’en visioconférence, orientés méthodologie et futur professionnel. Le marché du soutien scolaire en France ne progresse plus depuis plusieurs années, mais reste toujours important avec 2 milliards d’euros de CA annuel. 

 

 

Des cours en présentiel et en web cam

 

L’offre d’ACADOMIA va du primaire aux études supérieures, en passant par le collège et le lycée. Les cours particuliers s’effectuent en ligne ou à domicile avec une vaste offre de matières : mathématiques, physique, français, anglais, musique… Plutôt que la simple accumulation de connaissances, le centre de soutien scolaire insiste sur l’acquisition du savoir-faire et la méthodologie, considérée à juste titre comme essentielle.

 

 

La spécialité d’ACADOMIA se concentre sur la maîtrise de quatre grandes thématiques, liées aux enjeux des métiers actuels et de demain. Le code informatique fait partie de ces disciplines phares, cristallisant les fondements d’une économie digitalisée. L’anglais en est une autre, langue obligatoire dans le milieu professionnel et pour les voyages. Les deux autres grandes disciplines sont les sciences et le français, qui devrait dans le demi-siècle venir rattraper l’anglais comme langue la plus parlée dans le monde, grâce à la croissance démographique de l’Afrique.

 

 

Le marché du soutien scolaire toujours solide

 

Le marché du soutien scolaire en France est évalué à 2 milliards d’euros. Sur ce total, les grandes entreprises dédiées comme ACADOMIA n’en représente toutefois que 12%. Le marché est désormais de plus en plus phagocyté par les plateformes en ligne et l’ubérisation de l’économie. Une rude concurrence pour les sociétés de soutien scolaire historiques, puisque ces sites en ligne ne sont pas soumis à la même fiscalité, et que nombre d’enseignants y donnant des cours ne déclarent pas leur travail.

 

Ces dernières années le marché du soutien scolaire avait bénéficié de réductions d’impôts liées aux cours à domicile. Il stagne désormais, sans pour autant reculer, face à la pression constante des meilleurs résultats possibles, et aussi l’angoisse parentale face à un avenir professionnel incertain pour leurs enfants. Le soutien scolaire est ainsi largement perçu comme une aide pour préparer l’après BAC, en fuyant les universités en crise pour intégrer une grande école.

 

 

« L’avenir n’appartient à personne. Il n’y a pas de précurseurs, il n’existe que des retardataires » – Jean Cocteau. 

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous