Le CIMA, certificat international de langue arabe

Publié le 15/04/2019 à 19:12
Le CIMA, certificat international de langue arabe

L’Institut du monde arabe vient d’inaugurer son nouveau « CIMA », un certificat de maîtrise de l’arabe valable à l’international.  Relayée par Le Figaro, cette information confirme le renouveau de l’apprentissage de l’arabe en France, qui existe depuis le XVIe siècle. 

 

 

Un certificat officiel de maîtrise de l’arabe courant

 

Le président de l’Institut du monde arabe, l’ancien ministre de la culture Jack Lang, est parti d’un constat percutant : « L’arabe est la cinquième langue la plus pratiquée dans le monde et il n’existe pas jusqu’à présent de certificat international« . Comme pour les tests professionnels en anglais, le « certificat international de maîtrise en arabe » (CIMA) permettra à son détenteur de valoriser son niveau d’arabe sur le marché d’emploi en France et à l’étranger.

 

Débutant au printemps prochain, l’examen du CIMA se déroulera de manière similaire aux grands tests de langues couramment pratiqués en français et en anglais, avec des épreuves de compréhension écrites et orales. Les tests ne porteront pas sur la langue arabe littéraire mais sur l’arabe « moderne standard », commun à tous les pays arabes et pratiqué par les médias, afin d’être directement utilisable sur le marché de l’emploi.

 

Parlée par plus de 350 millions de personnes à travers le monde, la langue arabe est officielle dans une vingtaine de pays, et fait partie des six langues de l’ONU. Elle est majoritairement parlée dans sa zone géographique d’origine, la péninsule arabique, et aussi dans la majeure partie de l’Afrique du Nord. L’arabe se caractérise par de profondes différences entre ses nombreux dialectes et entre l’arabe littéraire et l’arabe standard moderne, rendant parfois difficile voire impossible la compréhension mutuelle.

 

 

L’enseignement de l’arabe en France

 

En France l’arabe est enseigné depuis plusieurs siècles, sa présence étant attestée depuis lz XVIe siècle. L’Ecole de langues orientales est fondée en 1795 à Paris, dans un contexte d’attrait marqué pour l’Orient. En 1798 Bonaparte matérialise cet engouement en lançant la campagne d’Egypte, qui permet de nombreuses découvertes scientifiques et l’ouverture aux civilisations orientales.

 

La conquête de l’empire colonial français en Afrique au XIXe siècle impose un besoin rapide de personnes maîtrisant l’arabe, afin de disposer d’un appareil administratif colonial efficace. Pendant la première moitié du XXe siècle l’apprentissage de l’arabe demeure bien présent en France, jusqu’à ce que la décolonisation ne pousse à délaisser cette langue. Depuis les années 2000 l’enseignement de cette langue semble vouloir revenir en force, avec notamment le discours de Nicolas Sarkozy à Constantine en 2008 militant pour l’organisation de concours en arabe.

 

 

« Si l’on vient vous dire qu’une montagne a changé de place, permis à vous de le croire ; mais si l’on vous dit qu’un homme a changé de caractère, n’en croyez rien« . – Proverbe arabe.

 

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous