Concours de la Fonction publique : le Cours Servais

Publié le 08/05/2019 à 11:38
Concours de la Fonction publique : le Cours Servais

Depuis plus d’un siècle le Cours Servais prépare ses élèves à distance aux concours de la Fonction publique. Malgré les vents de réforme successifs la Fonction publique demeure toujours attractive et reste le premier employeur de France, plébiscité notamment pour la sécurité de l’emploi.

 

 

Une vingtaine de formations Fonction publique

 

Depuis 1891 le Cours Servais a formé plus de 70 000 élèves aux concours de la Fonction publique, proposant actuellement une vingtaine de préparations aux concours de catégories B et C (Fonction publique d’Etat, Territoriale et Hospitalière). La méthode de formation repose sur le blended learning avec des cours et des devoirs à soumettre à correction, des outils e-learning et la possibilité d’assister à des ateliers pratiques en présentiel dans le centre de formation parisien.

 

La progression de l’apprentissage s’effectue au rythme de l’élève et en fonction de ses possibilités. A l’approche des épreuves le Cours Servais propose des concours blancs avec un écrit et trois oraux en condition réelle, avec les conseils d’un membre de jury pour améliorer la présentation. Pour les épreuves physiques, il est également possible de faire appel à un coach sportif privé, avec conseils par téléphone.

 

 

La formation au concours de gendarme

 

La formation du mois place en lumière le métier de gendarme, avec une formation destinée au concours pour intégrer l’école de gendarmerie. Pour intégrer une école de sous-officier ou d’officier d’autres formations spécifiques sont proposées par le Cours Servais avec les connaissances et méthodologies adaptées, et avec la préparation aux épreuves écrites et orales.

 

La Fonction publique française représente 5 millions de salariés, soit 20% de la population active. Son attractivité demeure forte avec, au-delà des vocations spécifiques à certains métiers, l’assurance du droit à la protection sociale et du maintien du pouvoir d’achat, la possibilité d’évoluer avec notamment un droit à la formation, et une retraite calculée en fonction des six derniers mois d’activité.

 

 

« Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave, qu’il soit d’ailleurs ce qu’il veut : politique, marchand, fonctionnaire, érudit. » – Friedrich Nietzsche.

 

 

 

 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous