ANFPP : se former à la pharmacie à distance

Publié le 28/03/2019 à 19:11
ANFPP : se former à la pharmacie à distance

Depuis plus d’un demi-siècle, l’Association Nationale pour la Formation Professionnelle de la Pharmacie forme ses élèves par correspondance au brevet de préparateur en pharmacie. Ce secteur reste particulièrement dynamique au niveau mondial, mais reste concerné par une longue crise en France. 

 

 

Le brevet de préparateur en pharmacie

 

Les cours de l’Association Nationale pour la Formation Professionnelle de la Pharmacie se déroulent sur deux ans, couvrant la totalité du programme officiel du brevet de préparateur en pharmacie. En plus des cours, des devoirs sont effectués et corrigés par des pharmarciens, avec des conseils personnalisés. Chaque élève conserve son correcteur, afin que ce dernier puisse suivre les progrès enregistrés. En cas de problèmes, les apprenants peuvent s’adresser directement au Pharmarcien Directeur.

 

Outre les enseignements du programme officiel, l’ANFPP propose également des modules individualisés aux redoublants n’ayant pas validé tous leurs modules. Une année préparatoire est également disponible pour préparer les futurs apprenants au brevet professionnel de préparateur de pharmacie. Pour les préparateurs déjà diplômés, une actualisation des connaissances permet de réviser les acquis et de rester à jour des dernières innovations.

 

 

Un marché pharmaceutique français morose

 

La dernière décennie a profondément fait évoluer les métiers du secteur pharmaceutique. L’ère du digital a vu l’émergence du numérique de la santé, avec des « bio-informaticiens » chargés de développer les outils nécessaires à l’exploitation des données biologiques en provenance des technologies modernes. Ils assurent ainsi par exemple les modélisations (séquences ADN) exploitables par les chimistes. Les compétences poussées attendues pour ce nouveau métier varient ainsi de la biologie à l’informatique.

 

Si le marché mondial pharmaceutique affiche une belle croissance ces dernières années, ce n’est pas le cas du marché français, en pleine morosité et confronté à une érosion de l’emploi. Ce dernier devrait toutefois se stabiliser à l’horizon 2021. « Afin de relancer la recherche et l’innovation thérapeutique au bénéfice direct des patients, il paraît aujourd’hui indispensable de recréer une coopération transparente entre les industriels du médicament et les autorités de santé », estime ainsi Claude Le Pen, professeur à Paris-Dauphine.

 

 

« L’art de la médecine consiste à distraire le malade pendant que la nature le guérit. » – Voltaire. 


Cours de langue gratuit chez notre partenaire Babbel

Babbel

TEST GRATUIT
Contactez-nous